Présentation

Institut de recherche pour le développement.

© IRD 2011

La vegetation en N-C

Maquis miniers rum
Forêt sèche1
Maquis altitude humboldt
Mangrove Kuebuni
Savanes
Forêt sèche
Forêt dense humide sur rum
Maquis zones humides Riviere Bleue
Forêt altitude forêt à mousse
  • 9
  • 8
  • 7
  • 6
  • 5
  • 4
  • 3
  • 2
  • 1

Les menaces

Feux

Toutes les formations végétales du Territoire sont touchées par des incendies ou "feux de brousse". Leur fréquence et leur gravité sont variables selon la nature du couvert végétal et de sa composition floristique. On peut, à ce jour, estimer que la totalité des savanes, des fourrés et des maquis sur roches acides (soit un total de 6500 km2) en sont le résultat. Ces formations, dont la flore est composée majoritairement d'espèces introduites, ont été classées par Morat et al (1980) en "formations transformées". Elles s'opposent aux "formations autochtones" dont la flore est très largement constituée d'espèces endémiques de la Nouvelle Calédonie.

après-incendie--Sudconséquences-feux

Les feux de forêts denses humides, limités le plus souvent à leurs marges, sont très destructeurs mais n'entraînent pas de changements irréversibles à long terme s'ils ne sont pas répétés. La reconstitution de la forêt s'effectue par le processus de la succession secondaire à partir d'espèces secondaires endémiques : Alphitonia neocaledonica (Rhamnacées), Hibbertia lucens (Dilléniacées), Basselinia pancheri (palmiers) et diverses Araliacées, Cunoniacées et fougères.

Le maquis ligno-herbacé est une formation végétale adaptée au feu (formation pyrophyte) qui se reconstitue par phénomène "d'autosuccession". Les espèces arbustives ainsi que Lepidosperma perteres (Cypéracée jonciforme) temporairement dominante, se régénèrent rapidement par voie végétative (lien sur dessins lignotuber), tandis que les Cypéracées cespiteuses, qui constituent un matériel inflammable en saison sèche, ne se réinstallent complètement qu'au bout d'une dizaine d'années à partir de semences. La dégradation des conditions de milieu par diverses activités humaines peut favoriser l'installation permanente d'une fougeraie à base de Pteridium esculentum.

Feu-Kouaoua-(4)P1140246 Céline-Grignon Impact-du-feux-et-meilleure-conservation-de-l'autre-côté-de-la-rivière-HR Yaté-Barrage 21.08.2008

La forêt sclérophylle est extrêmement sensible au feu et sa reconstitution demeure problématique en raison d'un envahissement des zones brûlées par des espèces grégaires, en grande majorité allochtones, qui s'opposent à la réinstallation des espèces initiales. Lorsque les incendies se répètent, les fourrés arbustifs secondaires dont certains pourraient être le point de départ d'un retour progressif à la forêt sèche, sont remplacés par des savanes dont la strate graminéenne dense empêche toute évolution du couvert végétal en constituant un matériel très inflammable en saison sèche.

800x600 Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE MicrosoftInternetExplorer4